Les nageurs devraient-ils encore utiliser une planche ?

Dans un monde où les équipements de natation sont de plus en plus spécialisés, la planche a perdu beaucoup de son attrait. Voici toutefois pourquoi je n’abandonnerai jamais ma planche.

Elle est aussi omniprésente dans l’expérience et l’entraînement des nageurs de compétition que l’odeur du chlore et le bronzage des maillots de bain.

Mais à mesure que le sac d’équipement du nageur s’est agrandi avec l’ajout de tubas, de chronomètres, de parachutes et autres au fil des ans, la planche a perdu sa position dominante sur le mur au bout du couloir.

Je suis ici pour vous dire que j’aime ma vieille planche.

Elle est vieille, elle est moche, mais elle peut faire flotter mes grosses fesses sur toute la longueur de la piscine. Elle est assez grande pour que mes hanches restent assez hautes dans l’eau, et récemment, après quelques semaines de travail de haute intensité sur la planche, j’ai perdu quelques secondes sur mon 50m libre pour le temps.

Pour moi, la planche est donc une évidence. Mais pour d’autres, peut-être pas autant.

Au cours des dernières années, la planche a été accusée d’être à l’origine de divers dysfonctionnements de la natation, qu’il s’agisse d’un mauvais alignement du corps, d’une mauvaise position de la tête, etc.

Mais je vais garder cet affreux morceau de plastique spatial au bout de mon couloir chaque jour à l’entraînement de natation.

Voici pourquoi.

La planche : Une super, super aide à l’entraînement

Ce qui suit est une liste de raisons pour lesquelles j’aime la planche, et oui, même quelques raisons de la détester.

Comme je vais essayer de le souligner au cours de l’énumération des arguments pour et contre, l’utilisation de la planche devrait en fin de compte dépendre de ce que vous essayez d’accomplir dans l’eau.

1. Vous pouvez cibler exclusivement vos jambes.

C’est tout l’intérêt d’utiliser une planche, non ? Oui. En vous lançant dans une série de battements de jambes avec une planche, vous augmenterez votre condition physique générale et les capacités de vitesse de vos battements de jambes, quelle que soit votre spécialité.

Avoir des jambes fortes ne se limite pas à avoir un coup de pied rapide ; un bon conditionnement des jambes signifie que votre coup de pied reste ensemble plus longtemps et vous aide à terminer les courses en force.

Avec la planche, il est plus difficile de tricher en utilisant les bras, comme le font de nombreux nageurs lorsqu’ils doivent botter sur le côté ou sur le dos.

2. Donnez une pause à vos épaules.

En vous concentrant exclusivement sur le bas du corps, vos épaules bénéficient d’un petit temps mort.

Le mouvement de traction est la principale force de propulsion dans la plupart des nages (le coup de pied de brasse étant l’exception), et par conséquent, elles reçoivent une sacrée claque au cours de votre entraînement de natation.

En vous plaçant sur une planche, vous donnez un temps mort à vos épaules.

(En quelque sorte, et j’expliquerai bientôt pourquoi ce n’est pas toujours une bonne chose).

3. Favorise une position haute des hanches.

Bien que certains entraîneurs vous diront que l’utilisation d’une planche favorise un mauvais positionnement du corps (de la tête aux épaules en passant par les hanches), ce n’est pas toujours vrai. D’après mon expérience, lorsque les nageurs utilisent la planche correctement, leurs hanches sont en fait bien hautes dans l’eau.

Si vous l’utilisez avec le bas de la planche dans les aisselles de vos bras, il n’est pas difficile d’obtenir une position haute des hanches. Si vous donnez des coups de pied avec les bras complètement tendus, les mains serrant le fond de la planche, vos hanches vont bien sûr plonger au fond de la piscine. Ou si vous levez la tête aussi haut que possible comme un périscope, alors oui, vos hanches vont inévitablement couler, couler et couler.

Un battement de jambes concentré et attentif signifie que vos hanches sont hautes dans l’eau – ce n’est pas toujours la planche qui crée un mauvais positionnement des hanches, c’est le nageur qui ne fait pas attention à ses hanches qui crée un mauvais placement des hanches.

4. Hanches plates (bon pour les sprinters).

Les nageurs de sprint ne roulent pas autant leurs hanches que leurs homologues de demi-fond et de fond. Donner des coups de pied avec une planche est proche mais pas identique à la position des hanches qui se produit pendant la nage libre de sprint où une grande partie de la rotation vient des épaules.

5. De l’oxygène pendant des jours.

La natation est l’un des rares sports que je connaisse qui limite votre respiration. Contrairement à la plupart des efforts athlétiques, vos possibilités de boire un peu de cet oxygène si doux sont limitées à votre modèle de respiration dans l’eau.

Lorsque vous utilisez une planche, vous pouvez respirer librement. En l’absence de schémas respiratoires, de contre-plongées, de roulade de demi-tour ou même de poussées qui limitent l’absorption d’oxygène, vous pouvez travailler à un rythme plus soutenu. Comment ? Parce que vous êtes capable d’avoir autant de respirations que possible, vos muscles sont nourris d’un régime régulier d’oxygène pour faire avancer vos jambes.

Alors oui, il y a ce truc de respiration supplémentaire que je peux apprécier.

6. Fonctionne bien pour les brasseurs.

La flottaison supplémentaire est idéale pour améliorer le coup de pied de la brasse car elle simule la position naturelle de la nage. Une brasse rapide s’obtient en ayant une poitrine haute et forte pendant le mouvement de traction, et la planche à voile s’approche de cette simulation.

7. Plus facile d’apprendre la bonne mécanique du coup de pied.

Ce point s’adresse davantage aux nageurs débutants.

Il est difficile d’apprendre à effectuer des battements de jambes corrects (ce que la plupart des nageurs de compétition oublient au bout d’un moment), et c’est beaucoup plus facile lorsque vous n’avez pas à vous soucier de vous maintenir à flot pour en maîtriser les mécanismes.

Avoir la tête hors de l’eau signifie également que vous pouvez mieux entendre les cris, euh, les instructions de vos entraîneurs et instructeurs au bord de la piscine.

8. Vous pouvez voir vos écarts.

Si vous vous êtes déjà entraîné dans une piscine sombre, vous connaissez la difficulté d’essayer de voir les écarts précis pendant vos séries, surtout si vous avez l’un des chronomètres à 4 mains et non un chronomètre numérique.

Le fait d’être appuyé sur votre planche vous permet de voir l’horloge et votre chrono avec une meilleure précision, ce qui est pratique pendant les séries d’essai et les efforts de haute intensité.

La planche de natation : ses inconvénients

Ce qui m’amène à parler des limites de la planche :

1. Pas de rotation de la hanche.

Vous seriez surpris de voir à quel point la puissance et la vitesse proviennent de vos hanches dans la natation. La récupération du bras et l’entrée de la main sont alimentées par vos hanches. Si vos hanches sont à plat, il est difficile de reproduire et d’augmenter la puissance du mouvement de hanche de la nage.

Le coup de pied à plat sur une planche permet d’isoler le mouvement de coup de pied, mais au détriment du mouvement de hanche.

2. C’est nul lorsque votre épaule est abîmée.

Bien qu’intuitivement, la planche devrait être la première chose à laquelle vous faites appel lorsque votre épaule vous fait mal, les recherches montrent que l’utilisation d’une planche tend à aggraver l’irritation des athlètes qui souffrent du syndrome de l’épaule du nageur.

Ce qui est logique : si vous avez des problèmes de conflit dans l’épaule ou les épaules, les avoir toutes les deux au-dessus de votre tête pendant de longues séries de battements de jambes n’aidera probablement pas à éteindre le feu dans votre épaule.

Il y a quelques mois, je me suis fait une entorse au tendon du biceps droit dans la salle de gym – l’utilisation d’une planche de kick pendant la guérison a été une agonie. Pendant une semaine, j’ai dû mettre de côté ma planche verte et utiliser une variété de coups de pied sans planche.

3. Des séances prolongées de battements avec une planche feront craquer votre cou.

Si vous êtes assis en lisant ceci, regardez droit vers le haut (allez-y, personne ne vous jugera). Imaginez maintenant que vous gardez cette position pendant 10, 15 minutes ou plus.

Aïe, n’est-ce pas ? C’est une façon très peu naturelle de placer sa tête, surtout pendant une longue période.

Les planches ne favorisent généralement pas une bonne position de la tête, et cette position de la nuque est particulièrement importante lorsque vous maintenez une bonne position du corps dans l’eau tout en donnant des coups de pied – plus vos hanches sont hautes, plus vous tordez la nuque.

4. Pas toujours le meilleur pour le battement de dauphin.

Avec la prolifération du battement de dauphin dans les quatre nages, la nécessité de l’entraîner est devenue de plus en plus critique. En plus de les exécuter en dehors des murs à l’entraînement, les flippers, en particulier, passeront un certain temps à travailler ces battements spécialisés sur une planche.

L’ondulation est nécessaire pour un puissant battement, et l’utilisation d’une planche peut restreindre la souplesse naturelle du corps, ce qui entraîne parfois des douleurs dans le bas du dos. Une ondulation de dauphin qui est initié à partir des mains est vraiment difficile à reproduire en utilisant une planche sans faire rebondir inutilement la planche à la surface de l’eau.

Comment utiliser avec succès une planche dans votre entraînement de natation ?

Vous avez donc entendu les bons et les mauvais côtés. Voici maintenant quelques conseils pour mieux utiliser votre planche :

1. Changez la façon dont vous faites vos battements de jambes.

Si vous craignez que les habitudes de votre tête et de vos hanches se reflètent dans votre nage, mélangez-les. Il n’y a pas de meilleure façon de travailler les battements de jambes, mais simplement la meilleure forme de battement de jambes qui vous convient et qui correspond à vos objectifs.

Pour un meilleur coup de pied, les coups de pied de poisson sont un excellent moyen d’améliorer l’ondulation et d’équilibrer votre coup de pied. Pour les nageurs dont la rotation du corps est déficiente, le fait de se mettre à plat ventre avec un tuba et de tourner les épaules hors de l’eau une par une peut être très utile.

Faites le travail de battement de jambes qui est spécifique à ce que vous voulez améliorer dans l’eau.

Les battements de jambes inconsidérés sont amusants si vous voulez faire de l’exercice (je suppose…), mais des battements de jambes réfléchis et ciblés – que vous utilisiez ou non une planche de battements de jambes – devraient vous aider à devenir un meilleur nageur d’une manière ou d’une autre.

2. Combinez une planche et un tuba.

Tirez parti de ce nouvel équipement en ajoutant un tuba à votre travail de battement de jambes et donnez à votre cou une pause bien méritée.

Le fait d’avoir le visage dans l’eau favorise une meilleure position de la tête et soulage les tensions et les crampes du cou qui surviennent lorsque l’on a la tête haute.

3. Pimentez le travail sur la planche.

La planche ne doit pas être utilisée uniquement comme un dispositif sur lequel on peut se hisser et donner des coups de pied.

Les nageurs de dos peuvent l’utiliser pour réduire la flexion de leurs genoux en la plaçant sur leurs genoux pendant qu’ils donnent des coups de pied sur le dos. Ou bien vous pouvez étendre la planche devant vous en position verticale pour ajouter une tonne de résistance et de difficulté à votre coup de pied (nous appelions cela “le coup de pied du chasse-neige” – comme c’est canadien !).

Quelle que soit l’amélioration que vous souhaitez apporter à votre natation et à votre coup de pied, il existe une façon d’utiliser la planche pour y parvenir, alors ne vous limitez pas à la forme standard d’utilisation de la planche.

À retenir

L’équipement et le matériel de natation changent constamment, même si les objectifs et les résultats que nous espérons atteindre avec eux restent les mêmes : nager plus vite avec une meilleure technique.

Avoir un coup de pied plus fort vous aidera à devenir un meilleur nageur dans l’ensemble, mais les moyens que vous prenez pour améliorer votre coup de pied peuvent être aussi variés que vous l’êtes.

Ce qui signifie que pour moi, je continuerai à donner des coups de pied avec mon affreuse planche verte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *