hivernage piscine au sel

Hivernage piscine au sel : conseils et astuces pour préserver votre bassin

L’hivernage d’une piscine est une étape cruciale pour assurer la durabilité de votre bassin. Dans cet article, nous vous dévoilons les meilleurs conseils pour réussir l’hivernage piscine au sel et garantir ainsi une utilisation optimale de votre espace de détente lors de la belle saison.

Pourquoi réaliser un hivernage piscine au sel ?

En période de froid ou d’inactivité prolongée, le hivernage piscine au sel permet d’éviter que l’eau ne gèle et n’endommage le matériel du bassin, tel que les skimmers, la pompe à chaleur ou encore les vannes. De plus, il facilite grandement la remise en route de la piscine lorsque les beaux jours reviennent, évitant ainsi des traitements chimiques coûteux et polluants.

Les différentes méthodes d’hivernage piscine au sel

Il existe deux principales approches : l’hivernage actif et l’hivernage passif.

Hivernage actif

L’hivernage actif convient aux régions où les températures restent relativement douces pendant l’hiver. Il consiste à continuer à faire fonctionner l’équipement de la piscine, mais avec un entretien réduit (filtration moins fréquente).

Hivernage passif

L’hivernage passif, en revanche, est recommandé dans les régions où les températures descendent souvent en dessous de 0°C. Cette méthode préconise l’arrêt complet des équipements et l’isolation du bassin, afin d’éviter tout risque de gel ou d’endommagement.

Étapes à suivre pour un hivernage piscine au sel réussi

  1. Analyse de l’eau : avant toute chose, il convient de tester la qualité de l’eau de votre piscine à l’aide d’un analyseur de sel. Un taux trop élevé peut déclencher une électrolyse qui pourrait endommager les composants métalliques de votre installation.
  2. Traitement choc : un traitement choc au chlore est également nécessaire pour éradiquer bactéries et algues susceptibles de proliférer pendant la période d’hivernage.
  3. Filtration : laissez tourner votre système de filtration durant 48h pour bien répartir le désinfectant et assurer la propreté de l’eau.
  4. Baisse de niveau : abaissez le niveau d’eau de la piscine sous les skimmers (ou les buses) pour éviter qu’ils ne gèlent pendant la période froide.
  5. Vidange du matériel et isolation : purger les circuits d’eau et tous les éléments, puis protégez-les à l’aide de bouchons d’hivernage et de gizzmos flottants. Couvrez votre piscine à l’aide d’une couverture d’hivernage solide pour empêcher la prolifération des algues et la pollution de l’eau.

Précautions à prendre pour les électrolyseurs au sel lors de l’hivernage

Un hivernage piscine au sel nécessite également quelques précautions spécifiques pour préserver la cellule d’électrolyse et le reste du système de traitement :

  • En fonction de la méthode d’hivernage choisie, il est crucial de suivre scrupuleusement les consignes d’entretien fournies par le fabricant de l’électrolyseur. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un professionnel.
  • Pour éviter une production excessive de gaz chlore pendant la période de froid, pensez à désactiver cette fonction sur votre appareil.
  • Vérifiez régulièrement l’état de l’eau durant l’hivernage, en particulier son taux de salinité, afin d’éviter tout risque de détérioration des composants métalliques.
  • Veillez à maintenir un niveau de pH situé entre 7,2 et 7,6, pour garantir le bon fonctionnement de l’électrolyseur et éviter toute corrosion du matériel.

Les erreurs à éviter lors de l’hivernage piscine au sel

Il est important de rester vigilant et d’éviter les principales erreurs commises lors de la réalisation d’un hivernage piscine au sel :

  • Omettre de réaliser un traitement choc avant l’hivernage, en pensant que le chlore généré par l’électrolyse sera suffisant pour prévenir les algues. Ce serait une erreur fatale !
  • Penser que hiverner régulièrement votre piscine vous épargne des vérifications essentielles. Même pendant cette période, il est crucial de contrôler régulièrement ses équipements et de s’assurer du bon état de l’eau.
  • Laisser les instruments électriques dans l’eau durant l’hiver, car cela peut provoquer des courts-circuits et autres problèmes d’usure prématurée.

En suivant ces conseils précieux et en évitant les erreurs courantes, nul doute que vous réussirez parfaitement votre hivernage piscine au sel et assurerez ainsi à votre espace bien-être une longévité maximale.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *