astuces couloir de nage surpeuplé

11 façons d’apprécier la natation dans un couloir de nage surpeuplé

C’est l’un de ces jours.

Le couloir de natation dans lequel je m’apprête à plonger est surpeuplé et même s’il est marqué des lettres clairement distinctives « NAGEURS RAPIDES », le couloir est envahi par des nageurs qui nagent tranquillement la tête en haut et par des aspirants nageurs qui se tiennent près du mur et discutent des dernières questions politiques (quelles qu’elles soient).

Argh, ça craint et mon humeur du jour est gâchée.

Ou bien est-ce le cas ?

En fait, j’ai compris depuis longtemps que c’était une bataille perdue d’avance que d’essayer d’éduquer chaque personne sur l’étiquette de la nage dans les couloirs des piscines publiques.

Au lieu de me joindre aux discussions en ligne sur le fait que les gens devraient savoir ce que signifie nager dans un couloir rapide, que les maîtres-nageurs devraient faire respecter certaines règles et être en colère la moitié du temps, j’ai décidé de faire de la piscine mon terrain de jeu.

Après tout, les gens sont des gens et le resteront toujours.

Certains sont ignorants, d’autres ne gèrent pas très bien leurs attentes et d’autres encore ne savent pas ce qu’il faut faire ou ne se rendent pas compte qu’ils font quelque chose d’inhabituel lorsqu’ils entrent dans les eaux dangereuses du couloir des nageurs rapides :).

Lisez la suite et je vous montrerai comment vous pouvez avoir une séance d’entraînement efficace lors que vous vous retrouvez face à un couloir de natation bondé, sans le stress supplémentaire de faire face à la nature humaine et en même temps être attentif envers tous les nageurs de votre couloir de nage pour ne pas les blesser ou gêner.

La prochaine fois que vous aurez envie de gifler quelqu’un derrière la tête pour lui faire comprendre qu’il a envahi le couloir rapide, essayez plutôt les conseils suivants et je vous garantis que vous apprécierez davantage votre séance de natation.

Et en prime, vous vous améliorerez dans votre nage, ce qui vous évitera de perdre du temps.

1- Nagez lentement

J’ai parlé de la natation lente dans quelques-uns de mes articles précédents, ici et ici.

Un couloir bondé est l’endroit idéal pour cela.

Ralentissez, détendez-vous et n’engagez que les muscles qui doivent l’être (exemple : vos doigts sont-ils détendus lorsque votre bras est hors de l’eau ou sont-ils tendus ?)

Croyez-le ou non, vous apprendrez plus en nageant plus lentement que vous ne pouvez l’imaginer.

Et si vous avez du mal à nager lentement, par exemple si vos jambes s’enfoncent, alors vous ne le faites pas correctement 🙂 et vous devriez cliquer sur l’un des liens au début de ce paragraphe.

2- Faites des exercices à un bras

Si je devais choisir un exercice qui devrait être fait tous les jours, ce serait la nage avec un seul bras.

C’est le roi des rois lorsqu’il s’agit de travailler le roulis du corps, l’entrée des bras, la réception avant, la respiration et le maintien d’une bonne position corporelle, et la liste est encore longue.

La nage à un bras est l’exercice d’entraînement technique par excellence.

Vous pouvez essayer de garder le bras qui ne travaille pas vers le bas ou le garder tendu, mais le plus important est de vous assurer que vous fassiez trvailler les deux côtés de manière égale, par exemple une longueur par bras. Ne vous contentez pas de faire aller à toute vitesse dans l’eau votre bras en sautant la rotation complète du côté que vous ne travaillez pas.

3- Plongez sous l’obstacle

Lorsque vous vous approchez d’un obstacle gênant, ici, un nageur lent dans votre couloir, plongez sous l’eau et transformez le problème en un exercice de sprint et de coup de pied sous l’eau.

Gardez les bras serrés contre le corps pour minimiser la traînée et faites vos battements de pieds / coups de pieds sous l’eau jusqu’à ce que vous ayez dépassé le nageur.

Pendant que vous le dépassez, faites-lui un signe de la main ou montrez-lui votre drôle de visage pour que ce soit amusant et amical.

C’est un excellent moyen de contrôler sa respiration et d’améliorer ses battements de jambes (le beurre et l’argent du beurre de la natation rapide).

Si les battements de jambes ne sont pas votre fort, prenez une paire de palmes pour vous aider à nager sous l’eau.

Cela peut sembler difficile au début, mais plus vous le faites, plus cela devient amusant.

4- Nagez à reculons

Ce n’est pas facile, mais si vous persévérez, vous vous améliorerez et vous n’aurez bientôt plus l’impression de vous noyer.

L’idée est que vous serez assez lent pour ne pas avoir besoin de dépasser qui que ce soit, ce qui vous permettra de vous intégrer sans problème.

La nage à l’envers est un excellent moyen d’être plus polyvalent dans l’eau et d’apprendre à mieux contrôler la position de son corps et ses mouvements.

Regardez la vidéo ci-dessous pour vous faire une idée de ce que je veux dire.

5- Faites des exercices avec les poings et les doigts

Le contraire de la natation avec des plaquettes est de garder les poings fermés ou de seulement utiliser quelques doigts pour nager.

L’idée ici est de travailler à vous propulser dans l’eau avec vos avant-bras ou d’obtenir une cadence plus rapide dans votre nage car vous n’aurez pas besoin d’autant de puissance pour que le bras se déplace dans l’eau.

N’oubliez pas de garder vos poings fermés mais détendus, vous n’êtes pas en colère et vous ne frappez pas l’eau, vous la caressez simplement, vous sentez son contour et vous l’appréciez.

Si la natation avec les poings n’est pas votre fort, prenez une paire de plaquettes à l’envers ou tenez simplement une balle de tennis dans chaque main et amusez-vous.

6- La godille

Si vous ne savez pas ce qu’est la godille, vous avez raté quelque chose.

Pour nager vite, vous devez trouver des appuis dans l’eau et la godille est un très bon moyen d’améliorer votre perception de l’eau.

Vous pouvez godiller dans de nombreuses positions : bras en avant, bras en arrière, un bras en avant, bras en position d’épouvantail (essuie-glace), etc. etc. etc.

Rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’un mouvement de brasse, mais de godille (d’un côté à l’autre dans un petit mouvement en forme de huit).

Essayez de ne pas donner de coups de pied pendant que vous godillez, utilisez un pullbuoy si vous ne pouvez pas résister au coup de pied tout seul 🙂

7- Nagez de drapeaux en drapeaux

Pour éviter les meilleurs bavardeurs du monde qui se tiennent au bord du mur de la piscine, nagez simplement de drapeaux en drapeaux en effectuant des virages rapides avec retournement et des sorties rapides.

Ce que je veux dire, c’est que lorsque vous approchez de la ligne des drapeaux, faites un flip en gardant votre corps aussi rassemblé que possible pour que ce soit rapide et efficace.

Puis, comme vous n’avez pas de mur sur lequel vous appuyer, vous devrez redoubler d’efforts pour revenir à votre vitesse de nage initiale, et donc vous appuyer sur les battements de jambes et de bras pour retrouver votre vitesse.

Si vous n’avez pas envie de nager de drapeau à drapeau, vous pouvez faire une variante qui consiste à faire un virage à 360° au milieu de la piscine, en vous repliant le moins possible et en n’utilisant pas vos mains.

Cela devrait vous ralentir un peu pour ne pas avoir à dépasser quelqu’un.

8- Entraînement pour les courses en eau libre

Pourquoi ne pas utiliser le dépassement de personnes lentes comme un entraînement pour les courses en eau libre.

Vous pouvez les rattrapper, puis les dépasser de près lorsque l’occasion se présente.

Et en même temps, vous pouvez voir si quelqu’un arrive dans l’autre direction.

Il n’y a pas plus stimulant que cela en piscine.

Un couloir surpeuplé est un terrain de jeu parfait pour imiter les départs en masse lors de vos triathlons et courses en eau libre, alors profitez-en et entraînez-vous :).

N’ayez pas peur d’effleurer les autres personnes, elles survivront et, comme effet secondaire, elles comprendront peut-être l’allusion et iront dans un couloir plus lent.

Les nages en eau libre et les triathlons comportent également des variations de vitesse très rapides que vous pouvez parfaitement intégrer dans le couloir bondé. Faites un sprint jusqu’à la personne suivante, dépassez-la pour récupérer et faites un sprint jusqu’à la personne suivante ou vice-versa, etc.

9- Pratiquez les quatre nages

Peut-être que si vous passiez à une autre nage que le crawl, les nageurs lents ne seraient plus aussi lents que vous l’imaginez par rapport à vous, alors explorez cette possibilité.

N’ayez pas peur.

Plus vous nagez de nages, plus vos séances d’entraînement seront agréables et vous vous rendrez vite compte que vous êtes plus à l’aise et plus conscient de votre corps dans l’eau.

Par exemple, la nage sur le dos suit en grande partie les mêmes principes que la nage libre, alors mettez-vous sur le dos de temps en temps.

10) Faites uniquement des battements de pieds

Une grande partie de la puissance en natation provient des jambes, alors ne soyez pas négligent dans ce domaine.

Un couloir bondé à allure lente est une bonne raison de se mettre au battement de jambes et d’augmenter ses chances de réussite.

Bien sûr, vous pouvez faire des battements de jambes avec une planche, mais je vous suggère de laisser votre planche à la maison et de vous contenter de votre corps.

Vous pouvez faire des variations des battements de pied classique, en vous positionnant latéralement (épaule droite en haut de l’eau et la gauche sous l’eau par exemple) ou imaginez d’autres variantes, par exemple sur le dos.

Laissez libre cours à votre imagination et à votre créativité.

11- Jouez avec une balle de floorball

Oui, vous avez bien lu.

Prenez une balle de floorball (qui est creuse et a des trous) et amusez-vous.

Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Nagez d’un seul bras avec la balle pour voir si vos deux bras ont la même sensation. Je parie que ce n’est pas le cas.

Passez-vous la balle de main en main lorsque vous avez les bras tendus.

Faites de la godille avec la balle pour renforcer les tout petits muscles de vos épaules.

Les trous dans la balle feront travailler vos petits muscles un peu plus fort lorsque vous essayerez d’empêcher la balle d’échapper au contrôle de votre mouvement.

C’est amusant, essayez.

Et voilà.

Je suis sûr que vous pouvez penser à d’autres façons de rendre l’entraînement dans les couloirs surpeuplés plus intéressant (n’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous – la liste va continuer à s’allonger :).

La liste ci-dessus vous donnera, je l’espère, un peu d’inspiration lorsque tout espoir est perdu et que la colère prend le dessus.

Soyez créatif et laissez la voie et ses occupants être votre terrain de jeu.

Et si vous avez un ami en colère de voir souvent les couloirs encombrés lors de ses séances, partagez cet article avec lui ou elle afin qu’il ou elle puisse être un nageur plus heureux et plus rapide 🙂

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *